Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 18:01

trekfreefall_4ugeek.jpg


Parfois la science fiction n'est pas très éloignée de certains projets. Rappelez vous de cette scène spectaculaire dans le dernier Star Trek où Kirk et Sulu plongent depuis l'espace vers l'atmosphère de la planète Vulcan. Impossible? Pas tout à fait.

 

Plonger depuis l'espace et pénétrer dans l'atmosphère n'est pas encore possible technologiquement mais plonger depuis la stratosphère va être tenté. Pour information, il est communément admis que la frontière entre l'atmosphère et l'espace est à 100km alors que la stratosphère est située entre 10 et 50km.

 

C'est Felix Baumgartner, un Australien expert en Skydiving, qui va faire un plongeon de 37kms. Il sera ainsi le premier humain à franchir le mur du son puisqu'il atteindra les 1110km/h en vitesse de croisière si l'on peut dire et dépassera les 1224km/h en vitesse maximale. Le pari est sérieux et nécessite une grosse préparation technique, médicale, sportive, psychologique… Ainsi, une équipe sponsorisée par la marque Red Bull a été montée: la 'Red Bull Stratos team'.

 

Un des plus gros défis sera d'atterrir sans encombre. 

Il portera une combinaison pressurisée et un casque lui permettant d'encaisser les changements de pression. En 1960, Joseph Kittinger avait été le premier homme à sauter de presque 32.2km d'altitude. A son atterrissage, on lui demanda s'il avait hésité à sauter, il répondit: "Bon Dieu, non, je n'ai pas hésité. J'étais sacrément  content de revenir vers un endroit accueillant. L'espace est un environnement hostile."

Il sera d'ailleurs de la partie puisqu'il a intégré l'équipe de Baumgartner.

 

Deux minutes de chute libre qui seront sans doute les plus longues de sa vie.


Le plafond aéronautique est détenu par un avion militaire, un MiG-31, qui à atteint 37650m d'altitude.

Si vous avez un smartphone Nokia, vous pouvez suivre les avancées de l'équipe Red Bull stratos grâce à une appli de l'ovi store:

http://store.ovi.com/content/23916


Autres articles susceptibles de vous intéresser:


La Terre vue du ciel filmée dans une ascension de 30km<  La Terre vue du ciel filmée dans une ascension de 30km


La vie sur Terre serait unique  La vie sur Terre serait unique


L'anomalie Pioneer expliquée par une nouvelle force fondamentale  L'anomalie Pioneer expliquée par une nouvelle force fondamentale

Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 23:17

TerreVueDuCiel_4ugeek.png


Il ne s'agit pas là d'une expérience réalisée par la NASA ou bien l'Agence Spatiale Européenne mais par un simple amateur. Luke Geissbuhler a ainsi eu l'idée d'utiliser un ballon sonde et de placer une caméra dans une petite boîte sous le ballon. Il s'agit d'une caméra GoPro HD Hero coûtant $260. Il l'a enrobée dans de la mousse et l'a entourée avec un réchauffe main pour empêcher qu'elle ne gèle.

 

Le ballon a atteint 30.5km où il a explosé. S'en est suivi une descente vertigineuse à 241km/h avec un parachute pourtant ouvert. Et chose incroyable, la caméra a atterri à seulement 48.3km du point où elle a été lancée.

 

Geissbuhler avait pensé à tout puisqu'il a suivi à la trace la caméra avec un GPS en utilisant un iPhone. La caméra a donc fini sa chute sur un arbre à 15 mètres de hauteur. Il avait même posé des LEDs sur la boîte lui permettant de la retrouver dans la nuit. C'est grâce à cette ingéniosité que vous pouvez visualiser la vidéo ci-dessous.



Autres articles susceptibles de vous intéresser:


Un plogeon en skydiving de 37km à 1110km/h  Un plongeon en skydiving de 37km à 1110km/h


La vie sur Terre serait unique  La vie sur Terre serait unique


L'anomalie Pioneer expliquée par une nouvelle force fondamentale  L'anomalie Pioneer expliquée par une nouvelle force fondamentale

Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 10:45

SolarSpray_4ugeek.jpg


Imaginez le tableau: vous êtes à la plage, les yeux fermés sur votre serviette vous écoutez votre groupe préféré, Muse en 8 bits par exemple, grâce à votre baladeur mp3 ou votre smartphone. Mais c'est le drame, la batterie est déchargée. Pas de soucis, il vous suffit de le brancher à votre serviette de bain.

 

C'est de la science fiction pour l'instant, mais peut être que ça ne le sera plus dès l'été prochain. Les chercheurs sont effectivement en train de mettre au point une peinture ayant les propriétés des capteurs photovoltaïques. 

 

Le procédé de fabrication des capteurs solaires est relativement coûteux et délicat industriellement. Cela nécessite le dépôt d'une couche à très haute température et souvent dans le vide.

 

A l'université du Texas à Austin, Brian Korgel et ses collègues ont pour objectif d'en réduire le coût. Ils travaillent sur une peinture contenant des nanocrystaux de disélénure de cuivre-indium qui lui cofère des propriétés photovoltaiques. Il suffira alors de la répandre avec une bombe sur n'importe quelle surface à température ambiante et donc par n'importe qui et sur presque n'importe quelle surface.

 

Procédé révolutionnaire, il sera commercialisé et donc rentable si seulement 7% de la chaleur contenue dans les rayons du soleil frappant la surface où elle est appliquée est transformée en électricité. Pour l'instant, ils n'en sont qu'à 3%, mais déjà il semble possible d'atteindre rapidement 4.5%.

 

Imaginez toutes les applications possibles et imaginables si ce spray était commercialisé. Le capot de votre laptop couvert de ce spray vous permettrait de maintenir plus longtemps la charge de la batterie. Les voitures pourraient être recouvertes de cette peinture et l'électricité pourrait être utilisée pour alimenter l'armée de capteurs ou bien l'auto radio. Les vêtements également pourraient être recouverts de cette peinture, vous deviendriez ainsi de vrais mini centrales mobiles.

 

Si vous avez des idées d'applications pratiques ou simplement drôles, postez les en commentaires pour les partager.

 


Concours en ce moment même:


oncours: gagnez une protection Novodio BlackMamba pour iPhone 4  Concours: gagnez une protection Novodio BlackMamba pour iPhone 4



Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 22:18

Pioneer_10_at_Jupiter_4ugeek.gif


Sans être physicien ou spécialiste en astronomie, vous avez peut être déjà entendu parler de l'anomalie Pioneer . Elle concerne les sondes spatiales, Pioneer 10 et 11, envoyées par la NASA il y a 38 et 37 ans vers respectivement Jupiter et Jupiter/Saturne. Ces dernières sont irrémédiablement déviées de leur trajectoire. Cela va à l'encontre de tous les calculs qui ont été effectuées concernant leure trajectoire et à l'encontre du principe de gravité. Les scientifiques ont finalement écarté toutes les éventuelles causes de cette dérive: la gravité du soleil, des problèmes techniques inhérents aux sondes et les radiations provenant du soleil. Leur conclusion est qu'une force inconnue jusqu'à aujourd'hui peut, seule, expliquer cette dérive spatiale. Elle serait 10 milliard de fois plus faible que la force de gravité du soleil, mais résout mathématiquement l'anomalie.

 

Le magazine 'The Physical Review' va en reveler tous les détails dans un prochain numéro.


source: MSN


Autres articles susceptibles de vous intéresser:


Toutes les astéroides découvertes depuis 1980 dans une vidéo  Toutes les astéroides découvertes depuis 1980 dans une vidéo


Une trace de pas sur Mars?  Une trace de pas sur Mars?


Le mystérieux ovni de la montagne Berwyn expliqué class=  Le mystérieux ovni de la montagne Berwyn expliqué

 


Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 16:18

biofuelcell_4ugeek.jpg


Un appareil qui fournit de l'énergie à partir de réactions moléculaires dans l'organisme humain, on pourrait croire à un objet sorti tout droit d'un livre de Philip K. Dick. Et pourtant, des scientifiques viennent de mettre au point une telle batterie. Testée pendant onze jours d'affilée sur Ricky, un rat de laboratoire chez qui elle a été implantée, cette batterie tire son énergie du glucose et de l'oxygène qu'elle trouve dans l'organisme et plus exactement dans les fluides physiologiques.

 

Les débouchés sont multiples: elle pourrait notamment servir à alimenter les pacemakers dans un premier temps. Mais on pense également à tous les bio-capteurs dont on sera sans doute bardé sous peu. Ces derniers serviront notamment à monitorer en continu tous nos paramètres sanguins, notre tension… Il faudra donc alimenter tous ces appareils et il paraît inconcevable de se mettre en charge comme un vulgaire smartphone. Il faudra juste penser à manger pour deux ou trois, histoire de fournir suffisamment de glucose à nos compagnons invasifs. Toujours est il que ces recherches ont franchi un cap.

 

La mise au point et la recherche relative aux 'Glucose Bio Fuel Cell' (GBFC) ont été menées à l'Université Joseph Fourier de Grenoble par Philippe CinquinSerge Cosnier et 10 autres chercheurs.

 

Retrouvez l'article scientifique ici


rat-brain-implant_4ugeek.jpg

Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 22:36

US-army.jpg


Le cerveau est un organe qui commence à être mieux compris. Et fort de cette compréhension, certaines idées ont germé dans l'esprit des chercheurs. Et notamment celle qui consisterait à stimuler certaines parties du cerveau afin de "commander" à distance le comportement d'un être humain. L'idée paraît relever d'un film à la 1984, et pourtant la société Darpa y travaille.

 

Leur projet consiste à intégrer un stimulateur à ultrasons à l'intérieur d'un casque de soldat et de le commander à distance. Couplé à un microprocesseur qui dirige avec une extrême précision le faisceau d'ultrasons, des zones extrêmement ciblées (la précision est de 1 à 2mm) peuvent être stimulées.

 

Dans l'absolu, avec une bonne connaissance de la neuroanatomie, on pourrait  alors entièrement prendre  les commandes d'un cerveau grâce à ce système.

 

A court terme, les applications militaires consisteraient à booster l'état d'alerte des troupes, atténuer le stress et la douleur, et éventuellement les protéger des blessures au cerveau. En effet, pour cette dernière application, d'après le chercheur William Tyler de l'Arizona State University, les blessures au cerveau occasionnent des dégâts irréversibles apparaissant dans les heures qui suivent la blessure. Or si une intervention immédiate à distance est effectuée par des stimuli adéquats, les risques de dommages à vie peuvent être diminués.

 

Malgré les applications "positives" qui peuvent découler de ces recherches, on ne peut tout de même s'empêcher de craindre que de tels outils tombent dans des mains malintentionnées.  

Et au delà de cette crainte, des questions éthiques sont au centre de ces recherches. Déposséder un être humain de ce qui le rend le plus humain, son pouvoir de décision, est quelque peu troublant.

 


source: beforeitsnews

Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 19:13

zjesus-christ-optical-illusion-02-420x517.jpg


Vous connaissez tous les illusions optiques du dessinateur M.C. Escher. Quand vous regardez un de ses dessins, dans un premier temps, vous voyez une interprétation faite par votre cerveau puis c'est seulement dans un second temps que la réalité du dessin vient à vous. Quelle est la région du cerveau qui intervient dans ce procédé et comment?

 

Ryota Kanai de l'University College of London a mené une étude portant sur 52 volontaires. Il s'agit de leur faire voir une vidéo d'une sphère qui tourne (voir ci-dessous) et de leur demander d'appuyer sur un bouton au moment où ils pensent que la sphère change de sens de rotation.

 

En fait, la sphère ne change pas de sens de rotation, c'est simplement une illusion qui vous donne initialement l'impression qu'elle tourne dans un autre sens. 

 

En utilisant la résonance magnétique sur chacun des volontaires durant l'expérience, la région du cerveau mise en branle apparaît être le lobe pariétal supérieur (responsable de l'attention et du traitement des images 3D), une zone située derrière la tête et qui met plus ou moins de temps à s'activer suivant les individus. 

 

L'expérience a ensuite été reconduite en exposant les individus à un champ magnétique au niveau de la partie du cerveau concernée. Pour chaque individu, le temps de réaction s'allonge.

 

Pour conclure, on peut dire qu'on est tous égaux face à une illusion au moment où on la voit, à savoir qu'on se fait tous leurrer par elle. Ensuite, on est inégaux face au temps nécessaire pour ne plus percevoir l'illusion. Et le processus est similaire à celui d'un ordinateur qui enverrait une commande de reset pour "stopper l'illusion" et vous faire voir la réalité.

 


Amusez vous à regarder et à faire regarder cette vidéo afin de voir les différents temps de réaction.



source: newscientist
Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 23:54

p-np.jpg


'P vs NP' est considéré comme étant la plus grande question en suspens de tous les temps dans le domaine de l'informatique. Il s'agit de répondre à la question suivante: est ce que chaque problème simple, c'est à dire auquel on peut répondre par oui ou par non, peut être résolu rapidement par un ordinateur. 'P' signifie 'Polynomial' et correspond au temps de résolution d'un problème dont la réponse est oui ou non. Ce temps peut être calculé par une équation de type polynomiale.

 

Or Vinay Deolalikar des laboratoires de Hewlett-Packard situés à Palo Alto en Californie semble avoir trouvé la solution à ce problème. Il y a une semaine il a mis à disposition sur internet son rapport de cent pages censés démontrer que P est différent de NP. Et il s'apprête donc à empocher les $1 millions de dollars du Millenium Prize promis par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) à quiconque trouverait la solution à ce problème.

 

Les discussions vont bon train sur les forums relatifs à 'P vs NP', et c'est Neil Immerman de l'université du Massachusetts qui pense avoir trouver une faille dans le rapport de Deolailikar. Il pense que l'erreur vient de la description réductrice de l'ensemble P. Deolailikar essaie en effet de démontrer que certains problèmes sont dans P mais pas dans NP et donc que P est différent de NP. Et pour cela il utilise un autre ensemble mathématique connu sous le nom de FO(LFP). Or son utilisation serait incohérente avec les autres méthodes employées dans le reste de la démonstration.

 

On ne sait pas encore si Deolalikar pourra argumenter face à cette brèche dans sa démonstration, s'il devra faire des aménagements mineurs à son argumentaire ou bien si toute sa démonstration tombera à l'eau. 

 

Toujours est il que s'il s'avère vrai que P est différent de NP, cela signifierait que les ordinateurs seront bien plus limités que ce qu'on pensait dans les calculs complexes notamment.

Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 17:39

EggVSchicken.jpg


Il y a beaucoup de questions en suspens dont la réponse paraît même inconcevable. Mais la science a les moyens de répondre à certaines d'entre elles. Ainsi la fameuse question: "Qui est apparu en premier de l'oeuf ou de la poule?" trouve sa réponse par l'analyse scientifique du rôle d'une certaine protéine.

 

Les chercheurs des universités de Sheffield et de Warwick ont pu y répondre par l'examen biominéral de la formation d'un oeuf. Une protéine particulière est essentielle à sa production. Cette protéine est l'ovocledidin-17 (OC-17) et on la trouve dans les ovaires des poules. Mais jusqu'à maintenant, on ne savait pas qu'elle intervenait dans le processus de création d'un oeuf.

 

En utilisant un logiciel nommé 'Metadynamics' et en le faisant tourner sur un super calculateur situé à Edimbourg, les chercheurs ont démontré que l'OC-17 joue le rôle de catalyseur dans la cristallisation qui est la première étape de la formation d'un oeuf. Sans l'OC-17, il est donc impossible d'obtenir un oeuf. Donc sans poule, il n'y a pas de création d'oeuf possible.

 

Au delà de la réponse à une telle question, la découverte du rôle de la protéine OC-17 peut avoir des applications dans des domaines variés.

 

Vous ne pourrez donc plus poser cette question. Mais on peut dès lors se demander ce qui est à l'origine du premier de ces volatiles. La réponse est sans doute dans l'évolution du règne animal où les mutations incessantes ont donné naissance à de nouvelles espèces.

Repost 0
Published by geek4u - dans Sciences
commenter cet article

Accueil

  • : Le blog de 4ugeek.over-blog.com
  • Le blog de 4ugeek.over-blog.com
  • : Des news pour les geeks et autres nerds, et les autres. De l'info High Tech, cinéma, jeux vidéo...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories